par Félix Burke

Léandre Bouchard est un coureur reconnu pour son talent, mais aussi pour sa passion et son sens de l’humour. Il a été membre de l’équipe Olympique Canadienne aux Jeux de Rio, champion Canadien U23 à trois reprises (2011, 2012, 2014) et en 2018 il récolte une médaille de bronze au championnat Canadien et une 6eme position aux Jeux du Commonwealth en Australie. Il est également étudiant en enseignement de l’éducation physique à l’Université de Québec à Chicoutimi.

Leandre Bouchard Kéno Photographie
Image: Kéno Photographie

Canadian MTB: Quels sont tes plans pour l’été prochain et pour quelle équipe rouleras-tu en 2019?

Léandre Bouchard: Mes plans pour l’été sont d’aller chercher mes meilleures performances sur les courses internationales et surtout le championnat du monde ici au Mont-Sainte-Anne. Je prévois faire plus de courses nationales que ses dernières années. En ce qui à trait à ma formation, ce n’est pas finalisé mais j’espère pouvoir annoncer de bonnes nouvelles bientôt à ce sujet.

CMTB: Tu fais souvent des voyages de vélo-bagages, par exemple la fois où tu as fait Las-Vegas à Tucson pour rejoindre l’équipe du Québec qui était en camp d’entraînement. Comment l’aventure fait-elle partie de ta philosophie d’entraînement?

LB: J’aime ce genre de voyage, j’aime les activités de plein air. Le cyclotourisme est une façon de combiner deux passions tout en me permettant de joindre l’utile à l’agréable. Je peux ainsi préparer ma saison sur de bonnes bases d’endurance en gardant un côté ludique: d’avoir un objectif de destination finale, de progresser à chaque jour vers celui-ci, en m’adaptant à l’imprévu et profiter de la tranquillité, du défi. Bref, ces projets me motivent et font partie de mes plus beaux souvenirs. Je reste plutôt structuré pour le reste de mon entraînement, alors des projets ça me permet d’étancher ma soif d’aventure comme tu l’appelles.

Leandre Bouchard Kéno Photographie
Image: Kéno Photographie

CMTB: Tu viens de terminer un camp d’entraînement à Hawaii avec l’équipe Canadienne. Pourquoi ce camp est important à ta préparation et as-tu réussis à faire une aventure sur ton vélo malgré la structure des entrainements?

LB: Hawaii est un très belle endroit pour rouler. Je ne sais pas pourquoi, mais on dirait que cet endroit induit de l’énergie. Les longues journées sont faciles et agréables. Pour l’entraînement, j’en profite pour établir de bonnes bases pour la saison à venir. Cette destination, l’île de Maui, était nouvelle pour moi; j’y ai donc découvert plusieurs belles choses. Le volcan Haleakalā est probablement mon coup de cœur. Le grimper (à vélo) est un pur délice pour moi. Je ne sais pas pourquoi mais je suis attiré par les montagnes et l’altitude. Son sommet culmine à 3,000m d’altitude. En partant du niveau de la mer, le fameux volcan comporte la plus longue montée pavée, soit 55 km. Un bon 3h 30m de grimpe pour un rythme régulier et confortable. Par contre, ma sortie préférée a été de le monter par un chemin beaucoup moins commun, un sentier de gravier superbe. C’était magnifique d’être seul pendant des heures à rouler sur cette pente volcanique. En faire le tour par le côté est de l’île est ma deuxième sortie préférée.

Leandre Bouchard Kéno Photographie
Image: Kéno Photographie

CMTB: Quelle est ta plus grande force et ta plus grande faiblesse en tant que coureur?

LB: Je crois qu’une de mes grandes forces en tant que coureur est je vais demeurer très constant au fil des tours et même j’accélère au dernier tour. Il m’arrive souvent de faire mes meilleurs tours à la fin lorsqu’il a moins de trafic et qu’on sent la fin. Autrement dit, bonne chance pour me distancer au dernier tour! Haha! Une de mes plus grandes faiblesses, je dirais que c’est mon éloignement par rapport à l’Europe où est situé ‘’la ligue de bécik.’’ Comme j’aime revenir à Alma pour refaire le plein de mon entourage, de ma région, cela demande plus de voyagement ou de fonctionner par bloc de courses. C’est une réalité du cycliste Canadien mais je le prends plutôt comme un défi et j’essaie de retourner cela à mon avantage.

Leandre Bouchard Kéno Photographie
Lenzerheide, Suisse Image: Kéno Photographie

CMTB: Tu termineras bientôt ton bac en enseignement de l’éducation physique et la santé, quelles leçons as-tu apprises au long de ta carrière que tu aimerais partager avec tes étudiants?

LB: Oui, en effet, je terminerai en avril mon parcours scolaire. C’est une fierté pour moi d’avoir pu compléter mon BAC tout en menant la vie d’athlète. Bien sûr, j’ai fait quelques sessions à temps partiel mais ça en a valu le coup! Concernant le partage avec les élèves,  la persévérance et le positivisme sont deux valeurs qui sont très importantes à mon avis dans le sport et la vie quotidienne et scolaire. J’en parle justement dans les conférences «Persévérance scolaire Desjardins» que j’ai présentées dans différentes écoles.

Leandre Bouchard Kéno Photographie
Image: Kéno Photographie

Report error or omission

Related

Leave a Reply